/* ouverture des réseaux sociaux dans une autre fenêtre */

Maintenant que j’ai l’âge de ma grand-mère

L’histoire du spectacle

Un espace vide, une chaise et un sac

Nous sommes dans une salle d’attente d’hôpital devant une porte. Mary attend les résultats d’un examen important. Dans ce moment étrange où se mêlent attente et peur, Mary va basculer vers le rêve pour se confronter à son histoire. C’est à travers Plouk (son clown) qu’elle et nous, entrons dans son monde.
L’histoire va se dérouler comme une pelote de laine, avec ses nœuds, ses joies, son aller-retour entre passé, présent et futur. Nous vivons avec Plouk son avancée et son cheminement pour donner à voir et à entendre l’histoire de Mary. Sa traversée et voyage en tant que : Mère courage, femme artiste, étrangère…

Note d’intention de Mary

« A l’intérieur de nous, il y a un être qui peut tout »

« A 70 ans revenir au clown, mon premier amour. Je regarde en arrière. Je vois une petite fille à la lisière dans la pauvreté de l’après-guerre. Je vois une anglo-irlandaise à la recherche de ses racines. »

Arrivée en France elle va se retrouver étrangère. Devenue comédienne elle rejette les paillettes, Un grand amour la transportera pour vivre la venue d’un enfant démuni. Et toujours un désir d’authenticité. Je vois des héritages d’amour, et le désir de les transmettre. L’audace nécessaire pour vivre pleinement, le chemin de fragilité et de force qui m’a amené vers moi-même. Et la conviction que même si le monde va mal ça ira quand même. Ce n’est pas fini…

Il s’agit d’une traversée de vie, celle de Mary racontée par son clown, Plouk.
« Revenir au clown, mon premier amour. Je mets le nez rouge et retrouve l’enfant qui a grandi en moi du nom de Plouk. J’ai souvent porté les mots des autres : Etty Hillesum, la Bible, Shakespeare. Cette fois-ci, ce sont mes propres mots que j’offre aux spectateurs. Et la conviction que même si le monde va mal ça ira quand même. Ce n’est pas fini… »

note d'intention de Mary Vienot pour le spectacle Maintenant que j'ai l'âge de ma grand-mère

Distribution

Écriture : Mary Vienot, Benoît Postic et Leonor Canales
Mise en scène : Benoît Postic et Leonor Canales
Comédienne : Mary Vienot
Musique : Emmanuel Tremblay
Création sonore : Gandalf Goudard
Création lumière & régie : Michel Vienot
Dessins : Mireille D’Allancé
Graphisme : Zélie Vicier

Fiche technique

Durée : une heure
Public : Tout public à partir de 8 ans.
Espace de jeu : 3m x 4m sur plateau si possible en fonction du nombre de spectateurs
Décor : une chaise
Occultation de la salle préférable. Nous amenons matériel son et lumière.

Nous pouvons proposer ce spectacle en salle, à domicile, en prison et à l’hôpital.

spectacle Maintenant que j'ai l'âge de ma grand-mère

Extraits du livre d’or du spectacle

Très beau spectacle qui dit des choses tellement profondes et vraies ! Spectacle qui fait rire et pleurer mais qui nous conduit sur un chemin de vie et d’espérance.

Une heure délicieuse, remplie de sens et d’essentiel. Merci pour ce bon moment qui nous questionne et nous fait réfléchir.

Merci pour cette prestation pleine d’émotions, de sentiments et qui révèle to cœur de petite fille, de mère et de grand-mère. Tu fais revivre bien des sentiments qui nous ont marqué dans la vie. Je viens de retrouver mon mari en institution après 1 an de séparation et ça m’a bouleversée, il a tellement changé. Merci de me découvrir une autre façon de le voir.

Ce spectacle m’a rempli de joie et me donne envie de continuer.

Quelle belle ode à la vie !! Chacun devrait en faire autant une fois venus ses 70 ans. Dire ainsi merci à sa vie, raconter à ceux qui n’ont pas encore l’âge combien c’est étonnant d’avoir 70 ans quand l’âme n’a pas d’âge… a tous les âges en fait. Je reste toujours bouleversée de la beauté d’un être humain et de voir le théâtre au service de notre humanité.

Que d’émotions, quelle belle relecture de vie !

Tu es un clown qui fait un travail ciselé de dentellière ! Passé, présent nous sommes conviés en direct.

Une œuvre sublime de tendresse, soixante minutes de générosité et d’audace où l’émotion et l’attendrissement viennent se conjuguer au talent de l’artiste.